Études scientifiques

Le laboratoire ITENA Clinical met à votre disposition des études scientifiques réalisées par des laboratoires indépendants attestant de la performance et de la qualité de nos produits.

L’adhésif Iperbond Ultra peut être utilisé au  choix en mode Auto-mordançant (7ème génération - SAM1) ou en mode Mordançage & Rinçage (5ème génération - MR2). Les performances ont été optimisées pour atteindre une très haute qualité de collage. Le but de cette étude est d’observer les interfaces résine composite/émail et résine composite/dentine obtenus avec l’adhésif Iperbond Ultra et d’évaluer l’adhérence de ce système adhésif à l’émail et à la dentine, en le comparant à des systèmes concurrents.

 

Cette étude a été réalisée à la demande de la société Itena Clinical afin d'évaluer les propriétés de base du composite nano-hybride antéro-postérieur Reflectys. Cinq approches expérimentales ont été mises en œuvre :

  1. Evaluation de sa structure par microscopie électronique à balayage (MEB)
  2. Evaluation de son aptitude au polissage à l’aide d’une séquence instrumentale bien définie au microscope mécanique à balayage
  3. Evaluation de ses propriétés mécaniques - Résistance en flexion Microdureté
  4. Evaluation de son pouvoir collant
  5. Test de consistance mesurant la capacité du matériau à conserver sa forme.

Il n'est pas évident de déterminer si les systèmes de rétraction gingivale sans fil qui viennent d'être lancés présentent un réel avantage par rapport aux systèmes conventionnels. Cette étude in vivo a pour but d'évaluer la réaction de la gencive en employant 4 méthodes de rétraction différentes. L’une des techniques se fera à  l’aide de la pâte hémostatique pour rétraction gingivale Traxodent du laboratoire ITENA.

La restauration de la dent endodontique est d’une importance vitale pour l’équilibre fonctionnel du système stomatognatique. Il est par conséquent nécessaire de choisir les matériaux les plus adéquats et d’employer les techniques les plus précises possibles afin de garantir le résultat à long terme. En général, les pivots en fibre de verre sont fabriqués à l’aide de fibres. Les caractéristiques finales du comportement du pivot dépendent de la composition de ces fibres, de leur traitement (notamment la silanisation destinée à obtenir une meilleure union entre la matrice et les fibres), ainsi que de la quantité de fibres à l’intérieur du pivot. Dans cet article, nous avons procédé à la caractérisation de 4 systèmes de pivots en fibre actuellement employés sur le marché, à l’aide de la microscopie bifocale, de la microscopie électronique et de la détection par spectrophotométrie de masse. 

 

Nous allons réaliser une évaluation comparative de l’étanchéité de 4 matériaux utilisés pour l’obturation des puits et fissures. Pour ce faire, quarante molaires humaines fraîchement extraites, apparemment indemnes de caries, ont été incluses dans l’étude.

Après extraction et nettoyage des racines, les dents ont été stockées dans une solution de chloramine à 1% pour une durée n’excédant pas 3 mois. Après tirage au sort, dix dents ont été traitées avec la résine photopolymérisable Helioseal® (Ivoclar Vivadent), 10 avec la résine photopolymérisable Clin Pro (3M-ESPE), 10 avec la résine photopolymérisable Embrace WetBondTM (Pulpdent) et 10 avec le nouveau matériau expérimental auto-adhésif PreventSeal (Itena).

 

Apres avoir vérifié le potentiel d’adhérence de l’Iperbond Ultra (Itena) en mode SAM 1 et en mode M&R2, il s’agissait de confirmer ces données avec ce même adhésif, mélangé à son propre activateur et associé au composite de reconstitution Dentocore Body.

Nous avons donc vérifié les performances de cette association dans quatre configurations où le manque d’irradiation lumineuse pourraient conduire à des problèmes d’adhésion. 

Dans cette étude, nous avons utilisé pour la première fois un nouveau système de spectrophotomètre numérique pour effectuer un suivi de la décoloration dentaire et étudier la capacité d’un produit de blanchiment dentaire (contenant du H202) à éliminer ce type de taches. Cette installation spectrophotométrique présente l'avantage particulièrement intéressant de permettre un monitoring des intensités des taches dentaires (et aussi des effets du blanchiment du produit blanchisseur dentaire concerné) simultanément dans trois régions différentes de chaque dent (à savoir la zone cervicale, celle du corps et la zone incisale), ce qui nous a amené à explorer aussi la capacité de ce système de monitoring unique à fournir des informations précieuses sur les niveaux relatifs d'activité de blanchiment par H202 sur chaque zone dentaire étudiée.

Pour l’étude, 60 troisièmes molaires humaines indemnes de carie et de restauration ont été utilisées. Elles ont été réparties par tirage au sort dans 6 lots de 10 échantillons. Les dents ont été conservées dans une solution de Chloramine T à 1 % à 4°C pendant moins de trois mois après extraction. Les échantillons ont été enrobées dans une résine acrylique (Plexcil, Escil, Chassieu, France) à l’aide de moules cylindriques. Les échantillons enrobés ont ensuite été polis perpendiculairement à leur grand axe à l’aide de disques SiC de grain décroissant.