La péri-implantite 

Tout comme les dents naturelles, les implants peuvent subir des agressions. Cela se traduit cliniquement par une inflammation de la gencive péri-implantaire. La sévérité de l'atteinte des tissus péri-implantaires est variable. Elle débute par une sensibilité de la gencive péri-implantaire avec un saignement au brossage et à la pression. À ce stade, l'os entourant l'implant n'est pas touché et la situation est réversible : c'est le stade de ce qu'on appelle la mucosite. Si rien n'est fait, cet état va progresser avec l'apparition d'une perte osseuse autour de l'implant, accompagnée de suppuration à la pression gingivale. À ce stade, la perte osseusse est irréversible et le pronostic de l'implant est engagé. C'est le stade de la péri-implantite.

L'apparition d'une mucosite puis d'une péri-implantite est toujours d'origine infectieuse. C'est la présence de bactéries pathogènes pour les tissus gingivaux qui déclenche cette maladie. Les traitements de la péri-implantite restent aléatoires car à l'inverse de la dent naturelle, l'implant ne dispose pas d'un système de défense spécifique.

COMMENT SURVIENNENT LES PÉRI-IMPLANTITES ?

C'est l'accumulation de la plaque dentaire qui favorise l'installation de la péri-implantite. Les patients sujets aux parodontites sont plus enclins à développer une péri-implantite.

Ainsi les patients atteints de maladies chroniques (comme le diabète) et les fumeurs seront des sujets susceptibles de développer des péri-implantites du fait de leur tendance à la parodontite. On considère que 10 à 20% des implants posés développent une péri-implantite. C'est donc la cause majeure d'échec implantaire.

COMMENT PRÉVENIR LEUR APPARITION ?

Comme le traitement de la péri-implantite ne connait pas encore de protocole fiable et reproductible, la prévention est essentielle

En effet, c'est grâce à l'élimination quotidienne et rigoureuse de la plaque dentaire que l'on empêchera la survenue de la mucosite et ensuite de la péri-implantite. Pour rappel, une fois que la maladie s’est développée, il n’existe pas ou peu de solutions efficaces.

Fort de ce constat, les laboratoires Itena ont élaboré un gel buccal parodontal spécifique : le Klirich®. Près de 15 ans de recherches ont été nécessaires afin de mettre au point une formule originale brevetée capable de prévenir l'apparition des péri-implantites et de les soulager le cas échéant.

Le Klirich® combat 99.90 à 99.99% des bactéries pathogènes (Agregatibacter Actinomicetem Comittans (AAC), Porphyromonas gingivalis, Prevotella melaninogencia, Streptococcus mutans, Candida albicans, Herpès virus type 1) présentes dans la bouche et risquant de favoriser un environnement buccal favorable aux péri-implantites. Il diminue les symptômes de manière significative et rapide grâce à ses propriétés apaisante, calmante et anti-inflammatoire.

 

 


Pour en savoir plus sur la prévention des péri-implantitescliquez ici pour consulter l'article rédigé par Dr Hattab, Dr Betito et Dr Giovannoli, chirurgiens-dentistes et parue dans Information Dentaire.